Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jaimecrire, l'univers de Sébastien Bonmarchand !

Temps

29 Novembre 2010, 22:31pm

Publié par Séb

 

 

A celle qui luit et qui se reconnaitra


 

Si je n'avais pas dans mes poches

ces minutes en sacoches de pierres

si je n'avais pas dans mes bronches

ces secondes en grains de sable vert

 

si je pouvais un seul matin

porter vers le ciel un œil juste un œil

voir se peindre au creux de ma main

cette journée qui sans un mot se cueille

 

si je pouvais un seul midi

briser ma nuque aux doux baisers de celle...

si je pouvais aux raviolis

substituer son ombre et ses ombrelles

 

alors oui ce temps qui s'enfuit

ces sabliers sans fond qui nous absorbent

au contact de celle qui luit

ne serviraient qu'à lui ôter sa robe

 

Commenter cet article

Superconnasse 20/12/2010 03:19



Le poème est à la hauteur du reste de l'oeuvre présente ici. Mais alors le commentaire! wahou! on atteint les limites de la qualité du web! Avec le sommet: "ça résume tout". Ben là, tout est dit
en effet, c'est définitif. Bravo à toi commentateur, qui par ta médiocrité efface celle de l'auteur de ce blog!



Séb 21/12/2010 15:33



Ah le retour de Superconnasse ! On n'y croyait plus ! Alors, jeune provoc' anonyme, quelles sont les dates et lieux de ta tournée 2011 ? Fais-tu l'honneur de passer par d'autres blogs que le mien
ou ta légéndaire langue (gratuite et non-argumentée) de vipère ne se contente-t-elle que de se produire sur la scène du mien ? En tout cas, sache que j'ai déjà reçu moult réservations pour les
premiers rangs et que ta tournée s'annonce triomphale  !


J'espère seulement avoir le temps de te fournir suffisamment de matière ! Longue vie à Superconnasse ! We love you !



betton 29/11/2010 22:47



j'adore!!!! j'aime beaucoup!


ça résume tout!