Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jaimecrire, l'univers de Sébastien Bonmarchand !

Un néant suspendu par un pied

23 Juin 2010, 11:37am

Publié par Séb

Aux victimes et sinistrés,

 

 

La Terre est un bocal qu'une main anonyme

A refermé un jour sur un tréteau pourri.

Nous - toi, moi, lui et eux - indistinctes vermines

Agressons notre enclos de nos suprématies.


Chaque regard porté vers le ciel, aveuglant

Et vaste comme un puits où jeter la bêtise

Humaine aux mille dents, rappelle aux survivants

Les crocs assourdissants de mers jamais conquises.


Il suffit pour cela que le tréteau pourri

Ou le bocal perdu refuse d'accepter

Les rêves agités et les coups répétés

Sur leurs belles parois de cancers insoumis.


La structure alors tremble et ce sont des millions

De bactéries en pleurs qui traquent les sommets

D'un organe englouti qu'on appelait nation.

Nous, poussières, subissons las ce noir ballet.


Un jour, on le sait bien, à force de tanguer

Le bocal tombera, ou la main anonyme

Renversera sa cave et noiera dans l'évier

Ce liquide noirâtre aux insoupçonnés prismes.


Draguignan et B.P., et tant d'autres encore

De l'Asie du Sud-Est à Xynthia tuméfiée,

Sont les ambassadeurs d'un monde qui s'ignore

Tel qu'il est : un néant suspendu par un pied.

 



Commenter cet article

Superconnasse 27/06/2010 11:58



Je n'ai pas dit cela. J'ai juste posé une question et tu m'as répondu. Je t'en remercie.


 


C'est bien.


 


Il faut être content de soi dans la vie. C'est important.



Séb 01/07/2010 12:51



Exactement.



Superconnasse 26/06/2010 14:12



Es-tu fier de ce poème?



Séb 26/06/2010 17:18



Ah l'unique fan de ce blog aurait-il changé de sexe ? En tout cas oui, je suis fier de ces vers, sans doute pas les meilleurs que j'ai écrits, je le reconnais, mais j'en suis fier.


A toi de me démontrer pourquoi il ne devrait pas en être ainsi !