Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jaimecrire, l'univers de Sébastien Bonmarchand !

Circulation interne

21 Octobre 2011, 20:56pm

Publié par Séb

Après des mois et des mois de silence poétique, un souffle, ce soir, a franchi le seuil de ma pensée et une image, la première de ce poème a frappé à la porte : Des artères prises dans un bouchon autoroutier.

 

 

 

 

Circulation

 

 

 

 

Bouchonnez mes artères vos lacis auburn

sur l'autoroute enroulent mon cœur comme une fleur

de camions en épines

de pétales en berlines

 

 

Circulez mes veines vos robes pourpres

sur la piste tissent mes yeux comme des origamis

de twist en papier

d'arabesques en bacchanales

 

 

Stationnez mes globules vos profils carmins

sur la chaussée colorent mes pieds comme des galets

de venelles en ruisseaux

de torrents en citadelles

 

 

Fredonnez mes gènes vos promesses vermeilles

sur la sphère oblitèrent ma vie comme une encre

de ronds en flots

de mots en mondes

 

 

Commenter cet article

Noelle P. 19/04/2012 15:49


Bravo Sébastien !


Que de jolis mots enroulés dans une belle sonorité, toute de rythme constituée...

Séb 20/04/2012 11:05



merci ! je suis ravi de constater que tu surfes jusque sur les rives de ce blog ! bises.



Superconnasse 23/12/2011 12:57


La vie n'a aucun intérêt mon cher.

Séb 23/12/2011 20:03



Oui, je sais, c'est pour cela que je l'écris !



Superconnasse 25/10/2011 00:05



Cher Maître,


 


Je suis déçue. En effet, votre réponse est brillante. Que vous arrive-t-il? Reprenez-vous, de crainte que mon admiration ne s'estompe...


 


D'un autre côté, si même en me comblant vous me décevez, l'inverse doit être vrai également.


 


Oh oui Maître, continuez à frapper mes petites fesses rougies par votre écriture maladroite.


 


Et je n'utilise pas Facebook. Je viens du passé...



Séb 25/10/2011 12:32



La suite au prochain texte, la vie m'appelle.



Superconnasse 23/10/2011 19:25



Cher Maître, je me permets une question : d'où vous vient cette si magnifique absence de talent?


Je vous aime pour ça.



Séb 24/10/2011 14:16



Merci chère Superconnasse, cela me touche.


Mais tout  d'abord une remarque : j'admire, chère élève, ta capacité chaque jour plus surprenante à suivre de si près l'actualité d'un blog si peu souvent réactualisé. De deux choses l'une :
soit tu le consultes, chaque jour, voire plusieurs fois par jour, dans l'espoir d'y déceler de nouvelles expressions de mon talent, dans une sorte d'attente perpétuelle et fièvreuse qui donne à
toutes les autres occasions de ta vie le gout amer de la consolation, soit tu es mon ami sur facebook et, alors, en plus du titre de superconnasse, je te décerne celui de Superhypocrite.


Maintenant, ta question : d'où me vient cette magnifique absence de talent ? La question est lourde et mériterait un colloque, avec intervention de spécialistes internationaux. Cela dit, je peux
ouvrir une piste : elle me vient de mon envie de te faire réagir. Je crois que tout est là. Tu comprends, si tu admirais mon art, vénérais l'air que je respire et qui nourrit mes vers, si tu
voyais en moi le plus grand des plus grands, je n'écrirais plus. Je serais en quelque sorte arrivé à destination. Hors là, non, il y a résistance.


Donc, continue à détester ce que j'écris et à rester aux aguets et je continuerai de te décevoir, dans un savant équilibre des choses.