Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jaimecrire, l'univers de Sébastien Bonmarchand !

Tous responsables

2 Décembre 2008, 14:04pm

Publié par Séb

Le matin tentait de se lever, étirait ses longs bras noués d'épines, baillait quand les corneilles quittaient le nid, et les brûmes, fantômes sans robes, dansaient devant mes yeux comme des flammes.

La route se tordait comme si elle était malade et moi, les yeux mi-clos, je suivais son tracé comme un automate. La radio égrenait ses nouvelles - attentats, récession, procès, élection, victoire de l'OM.

J'imaginais mon week-end, faisais défiler ma journée, ponctuée des surprises du quotidien - énièmes répétitions des jours, des semaines passés - et par mon nez , puis par la fenêtre ouverte d'une louchotte, s'échappait les volutes de mon cancer futur.

La boîte de vitesse grinçait comme si un troll y avait été condamné à perpet - malédiction invisible.

Puis tout s'enclencha.

Le téléphone sonna.

Ta voix.

Des Je t'aime. Des Je pense à toi. Des On se voit bientôt ?.

Puis ces phares apperçus trop tard.

Puis ce virage trop sec.

Puis ces tonneaux dans le matin blême.

Puis la nuit.

Puis la nuit.

Puis la nuit.

 

Commenter cet article